Ouverture d’un compte à l’étranger : quels sont les documents utiles ?

Dans le cadre d’un voyage à l’étranger, l’ouverture d’un compte peut se révéler nécessaire. Que votre déplacement soit de courte durée ou qu’il soit relativement long, vous pouvez facilement vous retrouver dans l’obligation d’ouvrir un compte. Dans ce cas, il vous faudra fournir certains documents justificatifs en fonction du système bancaire de votre pays d’accueil et de votre situation. Voici les documents utiles pour l’ouverture d’un compte à l’étranger.

Lorsque vous vous expatriez hors de l’Union Européenne

Selon le pays dans lequel vous vous rendez, les conditions de création d’un compte bancaire peuvent varier. Ainsi, lorsqu’il est question d’un pays qui n’appartient pas à l’Union Européenne, vous devez commencer par vous assurer qu’il est bien possible d’y ouvrir un compte. Par exemple, certains pays ne permettent aux étrangers de le faire que dans le cas où ils ont une pension de retraite ou un permis de travail.

Afin d’acquérir des renseignements complets, il est recommandé de vous rendre à l’ambassade de pays concerné. Les conditions requises pour l’ouverture du compte vous seront données. De même, vous serez informé des documents à fournir. En plus d’une pièce d’identité et d’un justificatif de loyer, votre extrait de naissance peut être exigé.

Faisant partie des actes d’état civil français, l’acte de naissance est nécessaire pour accomplir certaines démarches administratives. La création d’un compte bancaire dans certains pays figure parmi ces dernières. II ne s’agit cependant pas de sa version numérique. En effet, l’idéal est de le fournir dans sa version papier tangible. Il est donc recommandé d’engager les démarches nécessaires à son obtention si vous ne l’avez pas. Pour plus d’informations, cliquez pour en voir plus et pour pouvoir  entamer le processus le plus rapidement possible.

Par ailleurs, pensez aussi à vous documenter sur la disponibilité des fonds. L’ouverture d’un compte à l’étranger n’implique pas la fermeture de celui que vous possédez dans votre pays d’origine. II est possible que dans ce dernier, vous ayez des charges que vous devez être en mesure d’assumer avec des virements permanents. De même, si vous avez besoin de faire un virement depuis votre pays d’origine vers celui d’accueil, il faudra tenir compte de l’existence de restrictions. En effet, ces dernières sont appliquées sur les flux monétaires des particuliers dans certains pays.

Lorsque vous vous expatriez à l’intérieur de l’Union Européenne

Lorsque vous vous rendez dans un pays de l’Union Européenne, le processus lié à l’ouverture d’un compte bancaire est un peu plus simple. Vous pouvez librement engager cette démarche lorsque vous êtes un ressortissant de l’un des pays de l’UE. Il faudra cependant garder à l’esprit que chaque banque a, dans une certaine mesure, la liberté de pratiquer une politique qui lui est propre.

Ainsi, n’étant pas au courant des spécificités de chaque structure, vous devrez contacter celle qui vous intéresse. Vous pourrez ainsi vous renseigner sur les justificatifs à fournir pour la création de votre compte bancaire. En général, certaines pièces font toujours partie des documents à fournir. II s’agit entre autres d’une pièce d’identité et d’une attestation de domicile ou une attestation de non-résident selon la situation.

Vous aurez aussi besoin de fournir un RIB de votre banque ou de la Banque de France. Cette pièce permettra à la banque de s’assurer que vous n’êtes pas interdit bancaire. Il convient de préciser que les dépôts que vous effectuerez sur un compte d’un pays membre de l’Union Européenne seront soumis à l’imposition en France.

Lorsque vous désirez ouvrir un compte sans vous expatrier

Il est possible que vous ayez besoin d’ouvrir un compte dans un pays étranger sans pour autant vous y expatrier. Cela est tout à fait possible. En effet, certains pays vous donnent cette possibilité. Les documents à fournir dans ce cas peuvent également varier d’un pays à un autre. En général, une pièce d’identité est toujours exigée au minimum. Si le processus est relativement simple auprès de certaines structures bancaires, il est un peu plus complexe dans d’autres.

Ces dernières peuvent exiger plusieurs autres pièces au nombre desquelles l’acte de naissance. Prenez contact avec l’ambassade du pays concerné pour être correctement renseigné sur la démarche à suivre pour obtenir votre compte sans être expatrié. Par ailleurs, si la création d’un tel compte est envisageable, il est possible que certaines restrictions soient appliquées sur les mouvements monétaires que vous pourrez y effectuer.

Pour éviter toute surprise désagréable, prenez le temps de vous rassembler les informations utiles à ce propos. Cherchez à savoir si vous pouvez ouvrir un compte bancaire sans vous rendre dans le pays concerné, mais pas seulement. Assurez-vous également qu’une fois le compte créé, votre argent sera à votre entière disposition. Dans le cas contraire, vérifiez que les restrictions appliquées vous conviennent.

Surtout, ne vous limitez pas à une seule et unique offre. N’hésitez pas à les comparer entre elles afin de choisir celle qui vous avantage le mieux. Moins il y aura de restrictions, plus cela sera mieux pour vous. 

Laisser un commentaire